Skip to content

Trop de noyades

2868753143-01-02AFP/Sylvain Thomas

Depuis le début du mois de juillet, 91 personnes se sont noyées en France. Le ministre de l’Intérieur [chef de la police]appelle les gens à la prudence. Les policiers, eux, estiment que les plages manquent de surveillants.

C’est un triste bilan des vacances. Depuis le début du moins de juillet, 91 personnes se sont noyées. Rien que ce week-end, 14 personnes ont trouvé la mort. Elles nageaient le long de la plage, mais aussi dans des rivières ou des plans d’eau. Quelle est la raison de ce terrible chiffre ?
Pas assez prudents
Une des principales causes des moyades est l’inprudence des baigneurs. Un Français sur 5 ne sait pas nager. Et certains ne nagent que pendant leurs vacances. Ils n’ont pas l’habitude des vagues, des courants, de l’eau froide…
Trop de baigneurs ne tiennent pas compte des indications données sur la plage.
La majorité des noyades au bord de la mer ont eu lieu alors que le drapeau hissé était orange ou rouge. Mis en place par les maître nageurs sauveteurs, ces drapeaux sont là pour indiquer le danger. Si le drapeau est vert, pas de souci, on peut de baigner tranquillement. S’il est orange, mieux vaut éviter d’aller dans l’eau si on n’est pas un bon nageur. S’il est rouge, cela signifie que la baignade est interdite.
Mais les vacanciers n’acceptent pas toujours ces consignes.Dans le département de l’Hérault, où de nombreuses noyades se sont produites, le préfet [qui représente l’Etat] a même proposé aux maires de mettre des amendes aux baigneurs qui refusent de sortir de l’eau !
Pas assez surveillés
S’il y a autant de noyades, c’est parce que les plages ne sont pas assez surveillées, estime le syndicat [groupement de travailleurs] de police Alliance. Il rappelle qu’en 2002, les plages françaises accueillaient 720 maîtres nageur sauveteurs. Aujourd’hui, il n’y en a plus que 471. Et ce n’est pas assez.
Mais quand on sait que 80 % des noyades ont lieu en dehors des zones ou des horaires de surveillance, on se dit que les gens devraient vraiment être plus prudents.
Pour en savoir plus: retrouvez notre article consacré au métier de maître nageur sauveteur sur http://www.jde.fr/article/le-metier-de-sauveteur-en-mer—2865

Tags : Actualités |

Print Friendly
No comments yet

Leave a Reply

You may use basic HTML in your comments. Your email address will not be published.

Subscribe to this comment feed via RSS